Comment s’aimer davantage - Nouvelle Page Santé

Comment s’aimer davantage

L’estime de soi, un véritable système immunitaire

En France, on dénombre chaque année, 517 000 actes de chirurgie esthétique, soit l’équivalent de 1416 opérations par jour.

En 2010, selon un sondage Harris Interactive, 87 % des femmes déclaraient qu’elles aimeraient changer une partie de leur corps ou de leur visage si elles le pouvaient.

Et en 2019, pour la première fois, les 18-34 ans ont davantage eu recours au bistouri que les 50-60 ans1.

A l’heure où je vous écris, un compte Tik Tok où des internautes (très jeunes pour la plupart) affichent fièrement les résultats de leurs opérations chirurgicales frôle les 12 milliards de vues.

Il semble que la non-acceptation et le rejet de soi soit devenu la norme.

Que s’est-il passé, et comment renouer avec l’estime de soi ?

Voulez-vous vraiment ressembler à un mannequin ?

Nous avons tous des petits complexes : un nez que l’on trouve trop long, des oreilles trop grandes, des poches sous les yeux, un bourrelet disgracieux par ci ou par là, …

Les problèmes commencent quand ces petits complexes deviennent des obsessions qui nous dépriment et nous poussent aux pires dérives.

Ces troubles de l’estime de soi, qui ne cessent de progresser ces dernières années, se manifestent de différentes façons :

  • Au niveau émotionnel : manque de confiance en soi, sentiment d’infériorité, dépression, comparaison constante avec les autres, anxiété, burn-out, renfermement…
  • Au niveau corporel : troubles alimentaires, auto-mutilations, recours à la chirurgie esthétique, …

Sur ce dernier point, outre le prix exorbitant des opérations de chirurgie esthétiques, le péril est aussi psychologique.

Dans une interview donnée au magazine Vogue l’année dernière, l’ex top model Linda Evangelista raconte son calvaire suite à des opérations de chirurgie esthétique qui ont « déformé à vie son visage et son corps. »2

Après avoir vécu recluse, anéantie par la perte de son identité, elle a choisi de mettre les autres en garde, et ses mots font frémir.

« Si j’avais su que les effets secondaires pourraient impliquer la perte de mon gagne-pain et de finir si déprimée au point de se détester… je n’aurais pas pris ce risque. »

Des années après ce drame elle avoue encore :

« Suis-je guérie mentalement ? Absolument pas. »

Prenez soin de votre corps et cultivez vos points forts

Avoir une bonne estime de soi ne signifie pas devenir prétentieux et narcissique.

Il s’agit simplement d’apprendre à se respecter et à se faire du bien.

Ce n’est pas si simple mais, heureusement, ça se travaille.

La bienveillance envers vous-même est la clé.

Pour cela, commencez déjà par prendre soin de votre corps : mangez sainement, faites un peu de sport, entretenez votre capital santé, faites-vous masser…

Ensuite, revigorez votre esprit : coupez-vous des personnes néfastes, oubliez un peu les réseaux sociaux et les diktats d’une société qui ne vise qu’à uniformiser les êtres et les idées.

Si vous êtes doué pour la musique, le jardinage, la cuisine, l’informatique ou que sais-je, cultivez ce talent, partagez-le, mettez-le en avant au quotidien.

Enfin, rapprochez-vous des gens qui vous aiment pour ce que vous êtes.

Faites-leur confiance : s’ils vous aiment c’est que vous le méritez !

Boostez le système immunitaire de votre psychisme

Christophe André compare l’estime de soi à un véritable système immunitaire du psychisme.

Sa fonction principale serait de nous protéger face à l’adversité.

Exit les remarques désobligeantes qui pourraient vous blesser.

Dites-vous bien que ceux qui vous dénigrent souffrent paradoxalement d’un manque d’estime d’eux-mêmes.

Le problème vient de là et non pas de vous.

A eux de faire le travail que vous avez commencé.

Votre vie va changer

Vous verrez que, comme par magie, votre vie va changer dès lors que vous aurez entrepris ce travail seul ou accompagné par un psy.

Car l’image que nous avons de nous affecte aussi les relations que l’on a avec nos amis ou notre cercle familial.

En vous aimant davantage vous serez donc plus enclin à apprécier la compagnie de vos proches.

Vous serez plus disponible et tolérant car débarrassé du stress, des pensées négatives, de l’autocritique permanente et de la focalisation sur vos supposés défauts.

Pour les plus solitaires, vous verrez également qu’il devient beaucoup plus facile d’aller vers les autres et de se faire de nouvelles relations.

N’oubliez pas : s’aimer c’est s’ancrer.

C’est renouer avec son intimité, ses désirs les plus justes et les plus profonds, savoir où l’on va, pourquoi on y va et avec qui on y va.

S’accepter tel que l’on est et faire de nos particularités une force me semble être la voie royale.

Cléopâtre ne tire-t-elle pas sa renommée de son fameux nez ?

Gainsbourg aurait-il été ce qu’il a été sans son physique atypique ?

Cultivez donc votre différence, brandissez-la comme un étendard avec fierté, vous n’en vivrez que plus heureux.

Et vous, comment vivez-vous avec vous-même ?

3 3 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

12 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pillot Christiane
Pillot Christiane
14 jours il y a

Je n’ai rien à rectifier . Je suis bien dans ma peau, et aucun ravalement de façade, comme on dit.

Murie-elle
Murie-elle
14 jours il y a

Bien sûre, ma féminité est bien celle de vos pensées.. je serai à vous donner seulement la seule remarque de donner des exemples de « celebrites-défauts » tél que cites qui soient Humble, Intérieur et sans Sadisle de pouvoir .. les deux personnes citées célébrités par leur défaut physique sont centrees dans les deux cas sur le châtra ( sexe-argent-pouvoir) – Pourriez vous citer des exemples de défauts physique célèbres car centrées sur leur cœur? Aung San Su Kii comdamnee à 33 ans de prison par la junte militaire??

Levoisin
14 jours il y a

J’ai lu votre article avec intérêt. Vous dites qu’il faut s’éloigner des personnes négatives. Je vous rejoins là dessus mais il n’est pas toujours facile de le faire pour certains. C’est le cas d’une de mes collègues entourée de personnes toxiques à son travail dont deux responsables égocentriques narcissiques. Pas facile de garder son estime de soi dans une telle situation. La boule au ventre tous les matins et le risque de faire un burn-out tôt ou tard ou pire. Difficile d’oser s’affirmer quand tous se liguent contre elle et que ces derniers ont le soutien des syndicats, de la… Lire la suite »

Paule.noblet
Paule.noblet
14 jours il y a

Longtemps je fus très ennuyée par ma taille ( 1m77) à 15ans. Méchanceté, colibris, jalousie des autres enfants. Mais maintenant, et depuis longtemps ( j ai 82ans) je me trouve magnifique et heureuse de ma taille. O m appelle.le mannequin ! Soyez fières de ce que vs êtes, petite, ronde, grande, mince, il y a toujours en nous le  » quelque chose  » qui fait que nous sommes « unique » Notre sourire, notre empathie, notre façon de parler, notre gaité, notre regard, mille choses. Ne jamais jamais écouter les propos désobligeants sur soi-même ou les autres. Rester ce que vs êtes… Lire la suite »

Arasa
Arasa
14 jours il y a

Je me retrouve dans votre description et vous avez mis le doigt sur les points essentiels ,vous avez tout compris sur la psychologie de l’être humain ,que l’on cautois au cotidien ,car …c’est cela qui nous permet de se sentir exister …le regard de l’autre…l’amour de son prochain…sens cette reconnaissance il ne servirai à rien d’exister.. En effet ma vie à basculer quand j’ai perdu confiance en moi ,il à était si simple et si facile de me faire du mal…. de me détruire psychologiquement… J’ai là chance d’avoir eu une partie de ma vie, où rien ne pouvais m’atteindre,… Lire la suite »

carole Muller
14 jours il y a

Bonjour pour être bien avec moi-même je vais beaucoup dans la nature , j’écoute le vent , j’observe au bout du chemin un chamois , un cerf , un chevreuil ou ce que la nature me permet de voir avec mon écoute , les oiseaux , je regarde les arbres et les couleurs du ciel ; je me fais du bien , je suis en osmose ! j’aime également cuisiner et je respecte mon corps en ne mangeant pas n’importe quoi ! Je fais mon pain au levain 100% depuis le confinement alors que je travaillais dans le médical .… Lire la suite »

Ndayisaba
14 jours il y a

Je suis bien je pourrai etre mieux encore

pranayama
pranayama
14 jours il y a

Au début, j’avais du mal à supporter les premiers signes de vieillesse telle l’apparition de poches sous les yeux. Mais finalement, je me suis dit que ce n’était vraiment pas la peine de se faire des soucis pour cela. Je ne retrouverais plus la peau de mes 20 ans. Cependant, je prends beaucoup de soin de mon corps et de mon visage. Je fais du sport et de la gym faciale et je trouve qu’à mon âge je suis quand même bien conservée. J’ai conservé une taille de guêpe et je suis bien musclée et mon visage est bien sanglée.… Lire la suite »

Maflor
Maflor
14 jours il y a

Mes plus vives félicitations pour cet envol magistral vers l’estime de soi!
Je me permets de signaler que l’estime de soi peut être grandement étouffée par des obligations qu’on se donne, des ordres reçus dès le plus jeune âge, des dénigrements de l’entourage. Il vaut la peine d’en prendre conscience pour désirer cesser d’y obéir.

Rousseau
13 jours il y a

Je ne m’accepte pas encore totalement, mais j’y travaille chaque jour de plus en plus.

Agnes
Agnes
13 jours il y a

Vous avez raison, la pression est forte dans cette societe ou l’image predomine,, cultiver ses talents et son jardin comme le disait Voltaire aide certainement a se sentir mieux dans sa peau. Et surtout realiser que chacun de nous est unique et precieux a l’ensemble de l’humanite dont nous faisons partie, avec quelque chose a offrir de specifique … apprendre a s’accepter est un premier pas, a s’aimer demande un travail sur soi mais ca vaut la peine… on ne peut aimer bien les autres que si l’on s’aime deja soi-meme assez !

NGNIDIE NOUM SERGE
NGNIDIE NOUM SERGE
11 jours il y a

Bonjour bien dormis ??je suis très dure envers moi même je me prive de beaucoup de choses pour pouvoir évoluer et cela est due a mon enfant. Ce qui fait que chaque fois je suis toujours sur mes gardes devant tout situation

Suivez-nous sur Facebook

12
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close