Auriez-vous besoin de faire une cure de levure de bière ? - Nouvelle Page Santé

Auriez-vous besoin de faire une cure de levure de bière ?

La levure de bière fait partie de notre quotidien sans qu’on le soupçonne toujours.

Si vous mangez du pain, buvez de la bière ou du vin, c’est grâce à elle !

En cuisine, elle fait lever la pâte et transforme le sucre en alcool.

Mais c’est sans doute sur le plan de la santé que les vertus thérapeutiques et nutritionnelles des champignons microscopiques qui la composent sont le plus surprenantes.

Victime des bombes allemandes

C’est un grand nom de la médecine qui a démocratisé l’usage de la levure de bière à des fins médicales : le docteur Eugène-Louis Doyen.

Connu pour avoir révolutionné la pratique de la chirurgie, il en mentionne tous les bienfaits dans son ouvrage : « l’immunité en six leçons » paru en 1911.

Dès 1899, ses effets contre l’anthrax avaient été mis en avant par certains de ses collègues.

Le docteur Doyen devine alors tout son potentiel : « J’ai eu immédiatement cette idée qu’il devait exister dans les levures actives une substance immunisante, analogue aux albumines immunisantes des sérums antitoxiques. »

C’est ainsi qu’en 1900, le fameux docteur prépare deux solutions à base de levure de bière destinées à lutter contre différentes infections : la Staphylase et le “sérum végétal antistahylococcique”. La première est une solution buvable, la seconde, injectable.

 

 

Rapidement, ces deux solutions deviennent de véritables panacées contre l’acné, les orgelets, la conjonctivite, l’ostéomyélite, l’impétigo, la bronchite ou même le rhume.

Selon les dires du docteur, ces deux remèdes auraient permis de traiter plus d’un million de malades dans le monde !

Ils furent commercialisés jusqu’en 1944, date à laquelle l’usine de fabrication fut malheureusement détruite par les bombardements allemands…

Ce n’est qu’à partir des années 1980, suite à de nombreuses publications scientifiques, que l’on redécouvre les bienfaits de la levure de bière.

Deux formes bien distinctes

La levure de bière (saccharomyces cerevisiae) n’est ni plus ni moins que la levure de boulanger qui permet de faire monter la pâte à pain.

Vous pouvez d’ailleurs vous la procurer sous la forme de petits cubes de levure fraîche dans les boulangeries ou les magasins bio. C’est la forme la plus simple et la plus économique si vous souhaitez faire une cure de levure de bière.

Il suffit d’en prélever un petit morceau et de l’avaler avec un peu d’eau. Simplissime.

La levure de bière est une matière vivante et c’est pourquoi on la trouve en magasin ou à la pharmacie sous une forme dite « active » ou « vivante » qui diffère un peu de la forme inactive.

La levure de bière vivante active a été déshydratée à très basse température. Ce procédé préserve les micro-organismes qui la composent.

Leur cycle de vie, leur croissance et leur développement sont mis en sommeil, mais les levures reprennent vie dès qu’elles sont ingérées car leur réhydratation dans l’estomac va en quelque sorte les réveiller.

Le principal avantage à consommer de la levure de bière active repose sur ses effets probiotiques. 

Vous ne trouverez pas cette propriété dans la levure de bière inactive qui a été chauffée à plus de 40°C.

La levure en paillette est une forme inactive

Celle-ci n’en reste pas moins intéressante car elle possède une grande richesse nutritionnelle (la même que la levure vivante).

La levure de bière est un véritable concentré d’oligo-éléments et de vitamines.
On y trouve presque toutes les vitamines du groupe B, 14 sels minéraux essentiels (calcium, cuivre, fer, magnésium, phosphore, potassium, soufre, zinc, sélénium… ), et des protéines en grande quantité (entre 40 et 50 g pour 100 g, dont les 8 acides aminés essentiels).

C’est ce qu’on appelle un superaliment.

La levure de bière sait prendre soin de vous

Il est temps de penser à une cure de levure de bière si vous avez :

  • des troubles digestifs ;
  • des diarrhées chroniques ou consécutives à une antibiothérapie ;
  • une gastro-entérite virale ;
  • une colite (inflammation du côlon) ;
  • une dysbiose (déséquilibre de la flore intestinale) ;
  • une peau à problème1 ;
  • les cheveux ternes ou qui tombent ;
  • des carences nutritionnelles ;
  • tendance à vous enrhumer l’hiver ;
  • des mycoses vaginales dues au candida albicans2.

La levure vivante sera à privilégier pour tout ce qui touche à la sphère digestive, aux mycoses vaginales ou à l’immunité car elle va régénérer votre flore efficacement3.

La forme inactive vous sera utile pour tout le reste.

Les femmes enceintes, les personnes stressées (aussi bien les enfants que les adultes), les sportifs et les personnes âgées apprécieront son aide en matière de vitalité.

Avec sa richesse exceptionnelle en vitamines du groupe B, la levure de bière permet de combler facilement les besoins sans avoir recours à des compléments alimentaires hors de prix.

Le résultat de cette synergie naturelle sur la peau, les cheveux et les ongles est parfois spectaculaire.

Si vous avez une problématique précise à résoudre, une cure de deux mois est recommandée. De façon générale, une cure d’un mois à chaque changement de saison est une bonne habitude à prendre.

Si vous optez pour la forme en paillettes ou en poudre, il vous suffit d’en saupoudrer vos aliments (deux cuillères à café par jour) ou d’en ajouter à vos boissons.

Veillez cependant à ne pas la mettre en contact avec quelque chose de trop chaud pour bien préserver toutes les propriétés de votre levure.

Si vous ne supportez pas son goût particulier, vous pourrez vous la procurer sous forme de comprimés ou de gélules.

La posologie dépendra des recommandations de chaque fabricant.

Quelques précautions à prendre

Sachez que parfois la prise de levure peut entraîner une fermentation associée à un sentiment d’inconfort, à des ballonnements ou à des gaz.

Si les troubles sont trop importants, arrêtez d’en consommer.

La levure de bière peut être cultivée sur des céréales et donc conserver quelques traces de gluten. Elle est donc déconseillée aux personnes souffrant de la maladie cœliaque.

Pour les femmes qui sont sujettes aux mycoses vaginales, la levure de bière possède une action très intéressante dans les cas d’infections à candida albicans.

Cependant, avant de se complémenter il faut en parler à votre gynécologue afin qu’il détermine le type d’agent à l’origine de votre problématique. Si le candida n’est pas en cause, il faudra éviter la levure de bière.

La levure de bière est vivement déconseillée aux personnes immunodéprimées, aux personnes sous traitement immunosuppresseur et aux personnes suivant une chimiothérapie. En effet, en passant la barrière intestinale, les levures circulent dans le sang et peuvent entraîner une infection de type septicémie. Les cas restent rares mais mieux vaut être prudent.

La levure de bière est riche en tyramine, une molécule qui peut causer une hypertension artérielle brutale lorsqu’elle est associée à cette classe d’antidépresseurs. Pour cette raison, elle est donc également contre-indiquée chez les personnes sous anti-dépresseurs à base d’IMAO. Voyez avec votre médecin si vous êtes concerné.

Et vous, êtes-vous un consommateur de levure de bière ?

5 1 vote
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

19 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Emmanuelle
Emmanuelle
4 jours il y a

Bjr , merci pour ces infos . Je pensais que la levure contenait du gluten . Je mange sans gluten , puis je utiliser toutes les levures et en prendre comme vous préconisez ?
Merci

Laurent Tessier
Éditeur
1 jour il y a
Répondre à  Emmanuelle

Bonjour Emmanuelle. La levure de bière peut contenir des traces de gluten en petite quantité car elle est cultivée sur des céréales.
Tout dépend si vous suivez un régime strict sans gluten ou pas.
Cordialement. Laurent.

Bekasinski
Bekasinski
4 jours il y a

Bonjour,
Merci pour cette information, je vais suivre vos conseils. Plus jeune, je prenais de temps en temps de la levure fraiche du boulanger. J’aimais, assez bien son goût, mais je ne connaissais pas ses vertues. Je vais m’y remettre.
Très cordialement
Patrick

Catherine LAMBERT
Catherine LAMBERT
4 jours il y a

Bonjour, Oui j’utilise très régulièrement de la levure de bière ainsi que mon mari. Cependant, en vous lisant, je viens de me rendre compte que nous commettions une erreur en saupoudrant notre soupe avec les paillettes. Merci pour votre message et vos conseils

Sassère
4 jours il y a



Sassère
4 jours il y a

Bonjour,

Je prends de la levure de bière depuis des années, tous les

matins je m’en trouve bien,puis je continuer?….

Josette MALARA-AUPETIT
Josette MALARA-AUPETIT
4 jours il y a

Bonjour, je suis très surprise, dans le régime candidose draconien que je dois suivre figure la suppresion de la levure du boulanger, levain, levure de bière, etc…Je prends des compléments alimentaires (une fortune). J’avoue que ce que vous proposez me conviendrait davantage. cordialement

. Marie Madeleine Alliot
. Marie Madeleine Alliot
4 jours il y a

Bonjour ! Merci pour votre mail sur la levure de bière. Je prends régulièrement de la levure maltée dans mes sauces de salade. Est-ce la même levure que la levure de bière et est-ce une bonne idée de la mélanger à la sauce de salade ?
J’espère votre réponse.
Coeurdialement.
Marie Madeleine

Laurent Tessier
Éditeur
1 jour il y a

Bonjour Marie Madeleine. La levure maltée diffère un peu de la levure de bière. Elle ne possède pas de propriétés probiotiques.
C’est en revanche une bonne source de protéines végétales.
Bien à vous. Laurent.

Celine
Celine
4 jours il y a

Bonjour, très interressant.
Combien doit-on prendre en gramme de levure en cube dite levure de boulanger par jour?
Merci.

Michèle L
Michèle L
4 jours il y a

Je suis habituée, à chaque repas, à saupoudrer soupes ou autres aliments d’un peu de levure de bière ou de germe de blé

Mecherbet
4 jours il y a

je prends de la levure de biere en forme de comprimés et cela améliore la santé de mes cheveux et parfois pour la digestion ( diminution de la constipation ,

Marie
Marie
3 jours il y a

Bonsoir,
Je suis épileptique et sous traitement avec Alepsal et Dépamide.
Puis-je prendre de la levure de bière ?
Bien cordialement
Marie

Laurent Tessier
Éditeur
1 jour il y a
Répondre à  Marie

Bonjour Marie, Le mieux est de demander à votre médecin traitant si la prise de levure de bière est compatible avec votre traitement.
Bien à vous. Laurent.

Samain Chantal
3 jours il y a

Bonsoir , je prends de la levure de bière depuis très longtemps pour cheveux ,ongles et ses vitamines…étonnée car je prends des antidépresseurs (sipralexa)et aussi du xanax 0,5 mg . Je me sent bien, pas d’inconfort ???
Merci pour réponse. Samain Chantal.

Laurent Tessier
Éditeur
1 jour il y a
Répondre à  Samain Chantal

Bonjour Chantal. Il faudra demander à votre médecin traitant si la prise de levure de bière est indiquée pour vous.
Cordialement. Laurent.

Serge SEMUR
3 jours il y a

Bonjour Laurent !

C’est un plaisir de lire vos communiqués.
Aujourd’hui je viens réagir au sujet de la levure de bière. En fait, j’habite au TCHAD (Afrique centrale) et presque chaque jour je bois de la bière locale fabriquée traditionnellement, c’est à dire qu’elle n’est pas pasteurisée comme les bières commerciales en bouteille. J’ignore quelle est la souche de levure qui est utilisée, certainement quelque chose de très ancien qui peut être rattachée à l’Égypte des pharaons !
Je m’en porte très bien à condition de ne pas abuser comme pour toutes bonnes choses !
Bien amicalement.

Laurent Tessier
Éditeur
1 jour il y a
Répondre à  Serge SEMUR

Merci pour votre commentaire Serge. Cordialement. Laurent.

Corinne Lefevre Cagnat
Corinne Lefevre Cagnat
2 jours il y a

J’utilise la levure de bière pour mes problèmes de cheveux trop find et cassants ainsi que mes ongles. Les curés améliorent ma situation. Je fais une cure de 3 semaines, j’observe un repos d’au moins 1 semaine, parfois plus et je recommence. Amélioration certaine.

Suivez-nous sur Facebook

19
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close