Pourquoi j’ai un faible pour l’ail noir - Nouvelle Page Santé

Pourquoi j’ai un faible pour l’ail noir

Chers amis,

J’ai décidé de m’intéresser aujourd’hui à « nouvel aliment » star. Il fait beaucoup parler de lui en raison des nombreux atouts santé que l’on lui prête.

J’ai nommé : l’ail noir !

Originaire du Japon, l’ail noir est un produit de plus en plus populaire ces dernières années. Qu’il soit vendu comme condiment ou bien sous forme de complément alimentaire.

Mais qu’est-ce que l’ail noir au juste ? Qu’a-t-il de plus (ou de moins) que l’ail que nous connaissons bien chez nous ? Et où se le procurer ?

Je vous explique tout (et vous livre ma recette préférée !) dans cette nouvelle lettre.

Noir ou blanc : quelle différence ?

Levons tout de suite le voile : ail noir, ail blanc, il s’agit toujours du même bulbe !

Simplement, ce bulbe a subi un certain nombre d’interventions particulières qui lui ont donné cette couleur inattendue…

D’abord, les têtes d’ail ont été mises à sécher durant plusieurs semaines sous atmosphère contrôlée couplant température modérée (60 à 90 C°) et fort taux d’humidité (70 à 90 %).

Après cette première phase s’ensuit une période de maturation, pouvant durer plusieurs semaines également.

C’est pendant cette phase que l’ail va prendre sa couleur noire ainsi qu’une texture moelleuse et une saveur particulière.

Vous entendrez peut-être parler de « fermentation », mais ce n’est pas ça qui se passe : les levures ou les bactéries n’interviennent à aucun moment dans le processus.

Sans m’appesantir trop sur des termes techniques, on obtient l’ail noir suite à une dégradation enzymatique des glucides et protéines contenus dans l’ail.

Ce n’est autre qu’une réaction de Maillard, puisqu’il s’agit d’une glycation.

Cette découverte seule suffit à m’étonner, et peut-être vous aussi si vous êtes familier avec ces termes : la réaction de Maillard est connue comme étant un agent oxydant qui accélère le vieillissement de nos cellules !

C’est une réaction de Maillard qui brunit la croûte du pain trop cuit, qui donne leur croustillant aux chips et à la viande grillée…

D’habitude, on cherche plutôt à l’éviter !

Comment se fait-il alors qu’on puisse attribuer autant de vertus à l’ail noir ?

Des vertus décuplées

L’ail « ordinaire » est déjà réputé pour ses innombrables vertus médicinales.

Grâce à sa richesse en flavonoïdes antioxydants ainsi qu’en composés soufrés (allicine) entre autres, l’ail est un puissant protecteur cardiovasculaire1 qui prévient l’obstruction des artères.

Il est également anti-hypertenseur et hypocholestérolémiant2, mais aussi antibactérien, antifongique, immunostimulant3 et est même recommandé en prévention contre de nombreux cancers.

Que peut-il bien rester de ces incroyables vertus à l’issue du processus de fabrication de l’ail noir ?

Les études sont formelles : dans le cas de l’ail noir, la réaction de Maillard, non pas réduit, mais augmente sa richesse en substances actives4 !

Les composés phénoliques et organosulfurés sont décuplés.

Citons notamment les flavonoïdes, le pyruvate, le thiosulfate et la S-allyl-cystéine, qui a démontré avoir des propriétés anti-inflammatoires, anti-cancéreuses et cardioprotectrices5.

Il semblerait aussi que l’ail noir contienne des niveaux plus élevés d’antioxydants que l’ail frais, ces derniers étant nécessaires pour neutraliser l’action des radicaux libres et réduire le stress oxydatif.

Ainsi, l’ail noir nous prouve que, malgré son procédé de fabrication, il est tout aussi bénéfique (voire plus) pour la santé que son homologue frais !

L’ail noir en cuisine

Pour profiter de tous les bienfaits de cet superaliment, commencez déjà par l’intégrer de manière régulière à vos repas.

Si vous êtes à la recherche d’un usage spécifique, vous pouvez bien sûr passer par la case complément alimentaire. Mais il serait fort dommage de ne pas profiter de la délicate saveur de l’ail noir, beaucoup plus douce et sucrée que celle de l’ail frais.

L’ail noir peut être acheté dans les épiceries fines ou en ligne sur des sites spécialisés. Il est généralement vendu sous forme de gousse entière, parfois en purée.

Il n’est pas donné (comptez entre 4 et 12 € la tête d’ail noir, et entre 5 et 15 € le pot de purée), mais vous ne serez pas déçu du voyage sensoriel.

Tout comme l’ail frais, il peut être employé comme condiment et ajouté dans les sauces et marinades, les vinaigrettes ou les plats pour en rehausser la saveur.

En purée, il sera délicieux étalé sur du pain légèrement toasté : de quoi étonner vos convives à l’apéro avec une saine tartinade qui change un peu de la tapenade…

On peut encore l’incorporer à des plats de pâtes, des dips ou des mijotés à base de viande, etc.

Tout est possible : il ne reste plus qu’à laisser parler votre imagination !

En attendant, je vous laisse avec ma recette préférée, parfaite pour découvrir ce nouveau goût. Régalez-vous !

Crostinis à l’ail noir

Ingrédients :

  • Purée d’ail noir
  • Tranches de pain toastées
  • Fromage de chèvre (ou autre) frais
  • Tomates séchées
  • Feuilles de basilic frais
  1. Étalez généreusement de la purée d’ail noir sur des tranches de pain toastées.
  2. Sur chaque tranche, ajoutez du fromage de chèvre frais, une tomate séchée et quelques feuilles de basilic frais.

Servez en apéritif.

Et vous, connaissiez-vous déjà l’ail noir ? Comment le cuisinez-vous ?

Partagez avec nous vos recettes en commentaires !

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

5 1 vote
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Damestoy
Damestoy
1 mois il y a

Merci pour ce dossier 🤞🤞👍👍

Belin Monique
Belin Monique
1 mois il y a

Bonjour, je consomme de l’ail noir depuis plusieurs années. Délicieux
2 à 3 morceaux avant de dîner. A 1 mois d’intervalle. Oui assez coûteux
Excellent pour maintenir une bonne TA.

Céline
Céline
1 mois il y a

J’adore l’ail noir : je le consomme dans un yaourt . C’est délicieux ! Merci pour cette recette !

Suivez-nous sur Facebook

3
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close