Mycoses buccales : mieux vaut commencer par l’une de ces 6 solutions… - Nouvelle Page Santé

Mycoses buccales : mieux vaut commencer par l’une de ces 6 solutions…

La mycose buccale, également connue sous le nom de candidose orale, est une infection courante.

Si elle n’a rien de dangereux elle peut causer des inconforts dont on se passerait bien.

Le muguet je connais !

Mes enfants y ont eu droit à plusieurs reprises, je peux donc vous assurer que je connais bien le sujet !

Le muguet est un exemple typique de mycose buccale.

Si c’est la plus courante, ce n’est cependant pas la seule.

Les candidoses buccales regroupent plusieurs formes cliniques comme la langue noire, la langue villeuse, ou encore la perlèche.

Toutes ont en commun la prolifération anormale de champignons naturellement présents dans la bouche.

Généralement le Candida albicans en est le principal responsable.

Lorsque des conditions favorables sont réunies, ce champignon, également présent dans notre microbiote intestinal, peut se développer de manière excessive, entraînant diverses mycoses dont la mycose vaginale et buccale.

Pourquoi moi ?

Certaines personnes sont plus sujettes que d’autres aux mycoses buccales.

C’est le cas de l’un de mes enfants par exemple.

Dès son plus jeune âge, des plaques blanchâtres crémeuses dans la bouche (surtout sur la langue, les joues ou le palais) sont venues lui gâcher régulièrement la vie.

Certains bébés naissent même avec du muguet dans la bouche !

Au-delà de toute prédisposition, les causes les plus fréquentes de candidose sont :

1. L’alimentation
Le sucre est la nourriture favorite du candida. Tous les sucres ! C’est-à-dire tous les glucides, y compris ceux des fruits, des céréales et des féculents.

Les levures et autres moisissures (fromage, alcool, pain à la levure chimique) sont également très utiles au candida pour se développer.

Attention à ne pas abuser de ces aliments.

2. Le stress et la fatigue
Lorsqu’on est soumis à un stress chronique, cela finit par affaiblir le système immunitaire, déséquilibrer notre flore, qu’elle soit cutanée, intestinale ou buccale.

Les mycoses ont alors le champ libre pour se manifester.

3. Les antibiotiques et certains médicaments
La prise d’antibiotiques, même durant quelques jours, peut déséquilibrer la flore. Cela m’est arrivé à la suite d’un problème dentaire. Au bout de quatre jours d’antibiotiques je me suis retrouvé avec la langue marron ! Un symptôme spectaculaire et inquiétant mais il s’agissait simplement d’une mycose buccale.

Les médicaments qui rendent la bouche sèche (comme les anxiolytiques) peuvent aussi favoriser l’apparition de mycose buccale, la salive ne faisant plus son travail de « nettoyage » de la bouche.

La cortisone inhalée, lorsqu’on a de l’asthme par exemple, est également l’un des principaux médicaments qui favorisent les mycoses buccales. Il faut penser à bien se rincer la bouche après chaque prise pour éviter ce désagrément.

4. Le diabète de type 2
Les candidoses buccales sont fréquentes chez les diabétiques de type 2. Candida albicans est le principal champignon retrouvé.

La raison en est simple : le diabète provoque une diminution de la production de salive tout en y augmentant la concentration de glucose.

Le terrain est alors idéal pour le développement de champignons.

Enfin, les personnes âgées, celles souffrant de maladie touchant le système immunitaire (sida, leucémie, chimiothérapie…), et celles portant des prothèses dentaires, sont également plus susceptibles de contracter une mycose buccale.

Une mesure drastique en cas de récidives fréquentes

Si vous avez des mycoses à répétition, il est probable que le candida albicans en soit le responsable.

Sa prolifération est particulièrement difficile à contrôler et passe par un régime sans sucre très strict qui doit parfois durer plusieurs mois pour être efficace.

Cela comprend l’éradication des sucres rapides, des sucres lents (comme ceux des féculents), et même du sucre des fruits !

Les aliments riches en levure, ferments et moisissures seront à éviter également (pain, pâtisserie, pizzas, fromages…), tout comme les produits fermentés (choucroute, bière, cidre, sauce soja, alcool…), pourtant favorables à la flore intestinale, qui devront être consommés avec modération.

Ces contraintes sont telles que peu de personnes acceptent de s’y soumettre sur le long terme.

D’autant qu’une fois la candidose éradiquée, il faudra continuer à limiter les apports en sucre.

Cette méthode est donc, à mon humble avis, réservée aux cas extrêmes et aux personnes capables de supporter ce régime très restrictif.

Cependant, n’oubliez pas une chose : mycose digestive et buccale sont toujours liées. Revoir son alimentation sans forcément tomber dans les extrêmes ne peut être que profitable.

Consommez beaucoup de légumes et limitez les aliments les plus favorables au développement des champignons (levures, moisissures).

Ne vous privez surtout pas de fruits, mais restez raisonnable quant à la quantité.

Un allié incontournable, mais à une condition…

Ce super agent antimycosique n’est autre que l’huile de coco.

Elle contient des acides caprylique et laurique qui possèdent des propriétés antifongiques et antimicrobiennes remarquables1,2. En cas de crise, vous pouvez vous brosser les dents à l’huile de coco.

Mettez un peu d’huile de coco, de préférence sous sa forme solide, sur votre brosse à dents.

Effectuez ensuite un brossage doux en insistant sur les gencives et la langue.

Puis, utilisez votre dentifrice habituel.

Vous pouvez également faire un bain de bouche ayurvédique :

Prenez une cuillère à soupe d’huile de coco (sous sa forme liquide cette fois) et faites circuler l’huile pendant 5 à 20 minutes pour qu’elle aille faire son travail dans tous les recoins de votre bouche.

Recrachez ce mélange dans la poubelle (pas dans votre lavabo, car vous risquez de boucher vos canalisations quand l’huile va se solidifier).

Ce bain de bouche doit s’effectuer avant votre brossage habituel et il est recommandé de le pratiquer quotidiennement.

Autre précaution importante :

L’huile de coco qui va se charger en bactéries ne doit absolument pas être avalée.

Recrachez-la et brossez-vous les dents ensuite pour bien l’éliminer.

Des solutions toutes simples qui ont fait leurs preuves

1. Le bicarbonate de soude alimentaire

Le bicarbonate de soude est très efficace pour traiter la mycose buccale en inhibant la croissance excessive de différents champignons.

Il permet de rendre le milieu buccal moins acide, et donc le terrain moins favorable au développement des champignons indésirables.

J’ai moi-même pu tester l’efficacité de ce remède lorsque je me suis retrouvé avec une mycose après le traitement antibiotique dont je vous ai parlé.

4 à 5 bains de bouche quotidiens avec une cuillère à café de bicarbonate dans un demi-verre d’eau se sont révélés très efficaces au bout de quelques jours.
Veillez à bien faire circuler le mélange partout dans votre bouche (langue, joues, palais, entre les dents), puis recrachez la solution.

2. L’infusion de cannelle / girofle

Rien de plus simple : il vous suffit de plonger un bâton de cannelle et cinq clous de girofle dans une petite casserole d’eau frémissante.

Laissez sous le feu deux à trois minutes puis laissez infuser une demi-heure.

Filtrez ensuite la préparation et utilisez-la comme bain de bouche après chaque brossage de dents.

Cela fonctionne aussi très bien en prévention.

3. Le gel d’aloe vera

Appliquer un peu de gel d’aloe vera sur les zones de la bouche infectées par le muguet fonctionne également plutôt bien.

De plus, il a été démontré par des études que l’aloe vera possède une activité antifongique particulièrement efficace contre le candida albicans3.

Après l’application du gel, laissez agir une quinzaine de minutes avant de rincer la bouche et de recracher.

Choisissez un gel bien épais (pas de jus) et de qualité biologique.

Vous en trouverez facilement en magasin bio.

4. Le yaourt

Le yaourt est souvent utilisé comme remède naturel contre la mycose buccale des enfants et des nourrissons, mais ça marche aussi pour les adultes !

Il suffit de garder durant 5 minutes un peu de yaourt nature dans la bouche (cette fois vous pouvez l’avaler ou le recracher, au choix).

Pour votre bébé, appliquez-en à l’intérieur des joues, sur les gencives et la langue avec les doigts bien propres.

Les lactobacilles présents dans le yaourt vont limiter le développement des bactéries responsables de la candidose buccale.

Cette opération est à réaliser deux fois à trois par jour.

5. L’extrait de pépins de pamplemousse

Un autre bain de bouche assainissant pour la bouche est celui à base d’extrait liquide de pépins de pamplemousse.

Vous pouvez appliquer ce dernier pur sur les zones atteintes ou en diluer une dizaine de gouttes dans un verre d’eau tiède et réaliser un bain de bouche après chaque brossage.

4.3 8 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aline
Aline
8 mois il y a

Je vous remercie pour ces précieuses informations.

MARIE-PIERRE
MARIE-PIERRE
7 mois il y a

Mes félicitations pour les conseils dans cette lettre. Absolument parfaits car très complets.

pranayama
pranayama
7 mois il y a

Je pratique depuis plusieurs années l’oil pulling tous les matins à jeun pendant 20 minutes avec de l’huile de sésame. Après avoir craché l’huile dans la poubelle, je me tape la langue 3 fois de chaque côté et 4 fois au milieu et je rince la bouche avec de l’eau bicarbonatée additionnée de sel rose, puis je me brosse les dents. De plus, après le petit déjeuner et le dîner je me fais un bain de bouche de 3 minutes avec du bicarbonate de soude et du sel rose. Le déjeuner n’étant qu’un en-cas, je prends du sel rose uniquement… Lire la suite »

aroussia lahmar
aroussia lahmar
7 mois il y a

bonsoir merci pour vos précieux conseils , ma méthode est la suivante : mouiller la brosse à dents y mettre du bicarbonate et quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée se brosser partout y compris la langue et surtout ne pas rincer et dormir amicalement

Isabelle
Isabelle
7 mois il y a

Bonjour. Merci pour vos publications. J’ai souvent des problèmes buccaux : j’ai tendances à facilement me mordre l’intérieur des joues ou la langue lorsque je suis stressée, fatiguée ou juste préoccupée. Si je n’interviens pas rapidement sur ces petits accidents, cela peut générer les mêmes désagréments que les mycoses. Pour aider mon corps à cicatriser rapidement, j’emploie le bicarbonate de soude (en application directe sur les plaies lorsqu’elles sont accessibles), le chlorure/sulfate de magnésium/sodium (en bain de bouche), ou je mange du gel d’aloès d’une belle feuille généreuse, en mâchant longuement et à pleines dents. Et parallèlement, je fais une… Lire la suite »

JoAnne
JoAnne
7 mois il y a

Grand merci mr Tessier 🙏 pour votre générosité ,et conscience professionnel .

Moukalla Patricia
Moukalla Patricia
7 mois il y a

bonjour laurent pour votre lettre d information tres interessante car je souffre de mycoses buccales pour ma part liees a des antécedents avc et paralysie faciale.
cette rentree jai eu une gingivite terrible qui a dure 4 jours avec une blessure purulente et ce sont des antibiotiques qui m ont aidé les medecins me demandent de faire attention a mon coeur AVC anévrisme car les patients avec des antécedents de gingivite font ce type de pathologie. Pouvez vous m en dire plus..

Suivez-nous sur Facebook

7
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close