Comment retrouver son chemin en cas de brouillard cérébral ? - Nouvelle Page Santé

Comment retrouver son chemin en cas de brouillard cérébral ?

Chers amis,

Vous avez la sensation de ne pas avoir les idées claires ? d’évoluer au radar toute la journée ? d’avoir des trous de mémoire fréquents ?

Vous ne savez plus où vous avez rangé ce foutu papier, le nom de cet acteur pourtant très connu vous échappe, vous n’arrivez plus à suivre une conversation sur la longueur, votre esprit ne percute plus aussi vite…

Alors vous souffrez peut-être de « brouillard cérébral », qui peut être fort handicapant au quotidien.

Je vous donne aujourd’hui quelques pistes pour dissiper cette brume et retrouver une vue d’esprit bien dégagée.

C’est grave ?

Comme son nom l’indique, le brouillard cérébral provoque une sensation de confusion.

On se sent un peu amorphe intellectuellement, on ne parvient plus à se concentrer et à avoir les idées claires.

Je vous rassure tout de suite, il n’y a rien de grave.

Nous ne parlons pas de troubles cognitifs qui pourraient être liés à un début d’Alzheimer, par exemple. Les symptômes sont souvent passagers.

Les causes de cette fatigue intellectuelle sont diverses.

Elles peuvent aussi bien avoir pour origine des intolérances alimentaires, des carences, des troubles du sommeil, un stress trop important, un Covid long, la prise de certains médicaments, des troubles de la glande thyroïde, un surmenage, etc.

Il s’agit d’identifier l’origine de ce brouillard afin de prendre les bonnes mesures pour le dissiper.

Ce n’est pas toujours simple de savoir ce qui a dysfonctionné en premier, entre le corps ou le mental, mais ne perdez pas de vue que de toute façon les deux sont intimement liés.

4 questions à vous poser pour identifier l’origine de votre problème

  1. Comment vous nourrissez-vous ?

Votre cerveau a besoin de bons nutriments pour fonctionner correctement. Penser, réfléchir, mémoriser nécessitent des apports nutritionnels adéquats.

À l’inverse, une mauvaise alimentation peut altérer la flore intestinale, notre deuxième cerveau. Or, un microbiote intestinal sain contribue au fonctionnement normal du cerveau[1][2].

Si vous avez pour habitude de manger un peu n’importe quoi (notamment beaucoup de sucre rapides et de mauvaises graisses), vous ne donnez pas à votre cerveau le carburant dont il a besoin pour être performant.

Les besoins essentiels du cerveau sont les acides gras de qualité (oméga-3 EPA et DHA en particulier), les vitamines du groupe B, les micro-nutriments (fer, magnésium, cuivre, phosphore, potassium, sélénium, etc.).

Revoir son alimentation est donc la première chose à mettre en place. Ayez une alimentation variée et saine, proche du régime méditerranéen.

Le brouillard cérébral peut également provenir d’intolérances ou d’allergies à certains aliments, tels que ceux contenant du gluten, de la lectine, du glutamate ou des édulcorants artificiels.

N’oubliez pas de boire en quantité suffisante (le cerveau est constitué d’environ 75 % d’eau !).

  1. Prenez-vous des médicaments ?

Plusieurs médicaments peuvent entraîner un brouillard cérébral : ceux qui traitent les allergies, les problèmes cardiaques (bêta-bloquants, bloqueurs de canaux calciques), les inflammations (cortisone), la dépression (anxiolytiques et antidépresseurs), le cancer (chimiothérapie), les traitements hormonaux…

Si vous soupçonnez l’un de ces médicaments qui vous a été prescrit, n’hésitez pas à en parler à votre médecin qui ajustera les doses ou vous proposera une alternative.

 

  1. Êtes-vous stressé, anxieux ou dépressif ?

Ces troubles impactent l’activité cérébrale. On dort mal, les pensées qui tournent en boucle épuisent le cerveau.

Le stress amène l’organisme à libérer beaucoup de cortisol, ce qui favorise la formation de radicaux libres qui endommagent les cellules du cerveau.

Apprenez à gérer ces situations à l’aide de la méditation, de la sophrologie, des exercices de respiration.

Pensez également à ne pas rester trop sédentaire. Marchez dans la nature, pratiquez des activités physiques régulières en fonction de vos possibilités.

Prenez aussi du temps pour vous reposer. Ne surchargez pas votre cerveau avec des tâches que votre état ne vous permet pas d’accomplir.

Soyez indulgent avec vous-même et laissez votre esprit se détendre, vagabonder, sans pression inutile.

En d’autres termes : Lâchez prise !

  1. Êtes-vous ménopausée ?

Le brouillard cérébral est un trouble courant pendant la ménopause : un peu plus de 60 % des femmes ménopausées seraient concernées !

Lorsque les niveaux d’œstrogènes, de progestérone et de testostérone changent de façon aussi spectaculaire, la cognition et la mémoire peuvent être impactées[3].

Il faut savoir que les œstrogènes, par exemple, stimulent le cerveau et favorisent la croissance de nouvelles cellules, ce qui contribue à améliorer la clarté mentale et la mémoire.

La bonne nouvelle, c’est que le brouillard cérébral qui en résulte n’est souvent que temporaire, le temps que les niveaux d’hormones se stabilisent.

Cela ne veut pas dire pour autant qu’il vous faille subir. Dans la suite de ma lettre, je vous donne quelques pistes pour vous donner un coup de pouce, au-delà des premières recommandations que je vous ai données plus haut.

Les suppléments pour lutter contre le brouillard cérébral

Les oméga-3

Les omégas-3 sont incontournables pour lutter contre le brouillard cérébral.

Selon moi, les meilleures sources sont l’huile de lin, l’huile de colza, et l’huile de calanus. J’avais d’ailleurs consacré une lettre à cette dernière[4].

La L-théanine

Cet acide aminé a de grandes vertus pour le système nerveux. On en trouve de bonnes quantités notamment dans le thé vert.

Sa propriété principale est de rééquilibrer la production de neurotransmetteurs essentiels comme la sérotonine et la dopamine, les hormones du bonheur. Elle favorise aussi la production de GABA, un neurotransmetteur aux effets apaisants et relaxants.

Elle aurait une action sur les ondes électriques du cerveau en engendrant des ondes thêta, propices à l’attention[5].

Des chercheurs ont montré que la L-théanine pouvait améliorer les fonctions cognitives chez des personnes âgées de 50 à 69 ans[6].

Sa consommation sous forme de supplément pourrait donc contribuer à améliorer la clarté d’esprit, le temps de réaction et la mémoire.

La vitamine D

La vitamine D a de nombreux effets bénéfiques sur le cerveau, et les femmes ménopausées devraient systématiquement y penser pour retrouver un confort cognitif.

Une supplémentation en vitamine D3 (600 à 2 000 ou UI/j) sur le long terme est conseillée.

Quelques plantes pour finir

Les plantes que vous devez cibler pour lutter contre le brouillard mental sont celles qui contiennent des nootropiques.

Vous en connaissez forcément quelques-unes. Si je vous dis ginseng, ginkgo, bacopa, cela doit vous parler.

Sous le nom un peu barbare de nootropiques se cachent des substances naturelles très efficaces pour booster les capacités cérébrales dans leur ensemble (mémoire, apprentissage, analyse, concentration, vitesse d’exécution…) et réduire le stress[7].

Les plantes qui en contiennent provoquent une vasodilatation au niveau cérébral ce qui permet une meilleure circulation sanguine et donc une meilleure oxygénation.

Il m’est difficile d’entrer ici dans le détail mais voici une liste non exhaustive de différentes plantes aux effets bénéfiques pour la clarté d’esprit :

  • Le ginkgo biloba, pour stimuler la microcirculation cérébrale.

 

  • La Centella asiatica, parfaite en cas de fatigue et de surmenage.
  • La rhodiola, pour réguler l’humeur, réduire le stress mental et physique.
  • Le basilic sacré, anxiolytique utile si la fatigue mentale provient du stress et de l’anxiété.
  • Le thé vert
  • Le bacopa, qui contient naturellement une grande quantité d’antioxydants qui peuvent aider à protéger le cerveau contre les dommages oxydatifs
  • Le ginseng sibérien

Reportez-vous systématiquement aux recommandations du fabricant pour la posologie et les contre-indications avant d’utiliser ces plantes ou tout complément alimentaire.

Si vous souffrez ou avez souffert de brouillard cérébral et avez trouvé une solution, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires.

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

3 1 vote
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Marie
Marie
14 jours il y a

Cela m’a recadré un peu, et confirmé mes derniers choix pour le remettre d’équerre avec mon cerveau 🙂
Merci 🙏🙏

Claire
Claire
14 jours il y a

Vous oubliez une cause très importante au brouillard cérébral : une mauvaise respiration.
Cela peut être une crise d’asthme non décelée et non soignée, des allergies aux pollen, ou tout simplement une très mauvaise respiration.

Léonie
Léonie
14 jours il y a

Merci beaucoup

Techer
14 jours il y a

Bonjour pour le brouillard cérébral je prends le ginkgo v du professeur beljanski . ça fait du bien.c’est depuis 2020 que j’utilise.je me suis fait opérer du cancer du sein et je suis en voie de guérison.je recommandé à toutes personnes d’en prendre aussi.c’est bon aussi pour le diabete.

Francois
13 jours il y a

Merci pour ces conseils avises! Contre le brouillard mental j’ utilise, de preference a jeun, une infusion de thym et de romarin enrichie d’ un peu de the noir et d’ un grain de sel; parfois j’ y ajoute un soupcon de chilli mais pas de sucre. Un buveur de the orthodoxe en fremirait peut-être d’ horreur, mais cette mixture bizarre draine le foie, purifie le système digestif et stimule mes neurones de 78 ans, et, si l’ on fait abstraction des prejuges, on lui trouve un gout très sain, stimulant et excellent. Ne soyons pas timores, allons hardiment dans… Lire la suite »

VOLPINI Danielle
13 jours il y a

Vivre dans un environnement assaini d’un point de vue Electro-Magnétique.
Ondes artificielles : Supprimer Wi-Fi, four à micro-ondes, téléphone sans fil, etc.
Ondes géomagnétiques naturelles : Eviter les perturbations du sous-sol, consulter un géobiologue

Sophie
Sophie
13 jours il y a

Bonjour, en lisant votre article sur le brouillard cérébral je me dis qu’il est possible que je sois concernée. Il faut savoir d’abord que par nature je suis quelqu’un d’assez étourdie. Mais cela fait déjà plusieurs années que l’on me dit régulièrement des choses du genre «mais ça je te l’avais déjà dit, on en a déjà parlé ! Tu ne te souviens pas ? Vérifie que tu n’as pas un problème de mémoire ! » ou bien « mais tu n’écoutes pas, je te l’ai déjà dit ! Tu n’écoutes rien, ça ne sert à rien qu’on te parle ! ». Et… Lire la suite »

Suivez-nous sur Facebook

7
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close