Ne laissez pas le nouveau variant vous prendre de vitesse - Nouvelle Page Santé

Ne laissez pas le nouveau variant vous prendre de vitesse

L’automne est bien installé, il est temps de penser à donner un petit coup de fouet à votre immunité si ce n’est pas déjà fait.

Cela est d’autant plus vrai que le nouveau variant de la Covid inquiète.

Il répond au petit nom de « Pirola », et vous risquez de croiser sa route tôt ou tard.

Attention ! nouveau variant en approche

Le nouveau variant BA.2.86 de la COVID, baptisé Pirola, est en train de se propager un peu partout dans le monde.

Il a été identifié pour la première fois en août.

« Jusqu’à présent, rien n’indique que [BA.2.86] soit plus susceptible de rendre les gens gravement malades que d’autres variants d’Omicron en circulation. », assure Susan Hopkins, conseillère médicale en chef de l’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA)1.

Cependant, il fait l’objet d’une attention particulière au niveau international car son profil génétique diffère des autres variants que nous avons connus jusqu’à présent.

En effet le Pirola est atypique car il comprend un nombre plus important de mutations que ses prédécesseurs.

Pour le moment, il est encore trop tôt pour évaluer sa dangerosité. D’autant que jusqu’à présent la saison était encore particulièrement douce.

Mais ça y est, le froid et la pluie sont de retour et avec eux, il y a fort à parier que la salle d’attente du docteur devrait vite se remplir…

À noter, tout de même, une bonne nouvelle pour les non-vaccinés : il semblerait que le BA.2.86 soit plus apte à infecter les personnes ayant déjà contracté la COVID-19 ou ayant été vaccinées avec des vaccins antérieurs2.

Ce virus (et ce vaccin !) reste décidément une énigme…

À l’heure où une nouvelle campagne de vaccination de masse se prépare (vous avez remarqué qu’on parle à nouveau des contaminations en hausse aux infos ?) je ne peux m’empêcher de penser que l’apparition d’un nouveau variant potentiellement dangereux tombe à point nommé.

Moi, complotiste ?

Allez savoir.

Une petite musique qui revient nous hanter

Il y a en ce moment comme un bruit de fond, vous ne trouvez pas ?

Un petit air que l’on avait presque oublié mais qui se rappelle à notre mémoire au moment où l’on s’y attend le moins.

Trois ans et demi après le confinement, la discussion sur l’obligation du port du masque refait surface ici ou là.

Ainsi, sur BFMTV : « Covid-19: nouveau variant, hausse des cas… le masque va-t-il faire son retour ? »3

Sur le site d’Euronews, même genre d’alarme tapageuse : « Variant covid « Pirola »: faut-il s’attendre à un retour des règles et restrictions de voyage ? »

En parallèle le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS commence à poser quelques jalons, sans avoir l’air d’y toucher : « Les décès augmentent dans certaines parties du Moyen-Orient et de l’Asie, les admissions en unité de soins intensifs augmentent en Europe et les hospitalisations augmentent dans plusieurs régions.« 4

Selon Maria Van Kerkhove (responsable technique de l’agence sanitaire des Nations Unies pour la Covid-19), les données préliminaires suggèrent que les vaccins existants offriront une protection contre le BA.2.86.

Selon elle, la principale préoccupation de l’OMS concerne le nombre insuffisant de personnes à risque aujourd’hui vaccinées5.

Tiens, tiens…

Quant à Tedros Adhanom Ghebreyesus, il a appelé les plus vulnérables à ne pas attendre pour recevoir une dose de rappel.

Moi, complotiste ?

À vous de voir.

Pirola ou pas, il est temps de booster votre immunité

Il n’y a pas que la Covid dans la vie.

Il y a aussi la grippe, la gastro-entérite, la bronchite, le rhume… bref, toutes les joyeusetés automnales et hivernales qui sont en train de revenir sur le devant de la scène.

Pour échapper à tous ces soucis de santé il n’y a pas trente-six solutions : il faut un système immunitaire en pleine forme.

Il existe pour cela un trio gagnant imparable : magnésium + zinc + vitamine D.

Cette synergie fonctionne parfaitement pour passer un hiver tranquille.

On a tendance à négliger la prévention, c’est pourtant la voie royale à suivre !

Le magnésium : nous sommes plus souvent carencés qu’on ne le croit

Les apports conseillés en magnésium sont de 420 mg par jour chez les hommes, 320 mg chez les femmes, et 400 mg chez les adolescents, les femmes enceintes ou allaitantes.

Selon l’étude SU.VI.MAX (SUpplémentation en VItamines et Minéraux AntioXydants) une majorité de Français aurait un apport insuffisant en magnésium6.

Le magnésium est présent en bonne quantité dans :

  • le chocolat noir,
  • les légumes secs ou les légumineuses,
  • les céréales complètes (à titre d’exemple une farine de blé blanche contient 20 mg de magnésium pour 100 g alors qu’une farine complète en contient 140 mg !),
  • les oléagineux comme les noix,
  • les légumes vert foncé,
  • la levure de bière,
  • le germe de blé,
  • les fruits de mer.

Mais si vous vous sentez fatigué ou stressé, ce qui peut être le signe d’un manque de magnésium, mieux vaut encore entamer une cure d’au moins 3 mois avec des compléments alimentaires.

Les formes suivantes sont les plus assimilables par l’organisme et permettent d’éviter les effets parfois désagréables du magnésium sur les intestins (douleurs, nausées, diarrhée…) :

  • Le malate de magnésium : l’acide malique a la particularité d’être hautement biodisponible et parfaitement assimilable par l’organisme.
  • Le glycinate de magnésium : une des formes les plus biodisponibles et aussi l’une de celles qui provoquent le moins de problèmes gastro-intestinaux.
  • Le lithothamne : c’est une algue fortement minéralisée qui concentre à elle seule 19 oligo-éléments et bénéficie d’une bonne biodisponibilité.

Le zinc : un allié hors pair pour l’immunité

Dans l’alimentation, le zinc le plus assimilable se trouve dans la viande, le poisson, les œufs et les abats.

Du fait de son excrétion importante et de sa faible biodisponibilité, prendre un complément alimentaire est, là encore, le moyen le moins hasardeux de reconstituer des réserves.

L’apport quotidien recommandé est de 15 mg/jour pendant 3 mois.

Les végétariens, les grands sportifs et les personnes âgées pourront aller jusqu’à 30 mg.

La vitamine D : indispensable durant l’hiver

La majeure partie (80 à 90 % !) de notre vitamine D provient d’une réaction de la peau sous l’effet des rayons du soleil (le reste est apporté par l’alimentation).

Vous le savez, nous sommes souvent carencés en hiver du fait d’une moindre exposition au soleil.

Or la vitamine D joue un rôle très important dans la prévention de certaines infections et notamment des infections respiratoires (rappelez-vous de son utilité contre la Covid)7.

Deux formes sont à privilégier :

  • La vitamine D2 (ergocalciférol) : cette forme est synthétisée à partir de végétaux (champignons, céréales, légumineuses…) ou de levures.
  • La vitamine D3 (cholécalciférol) : c’est la forme la plus active de vitamine D. On la trouve dans les aliments comme les huiles de foie de poisson, les poissons gras, le jaune d’œuf et le foie.

L’alimentation n’est malheureusement pas suffisante pour combler une carence, il faudra de nouveau passer par une supplémentation.

On recommande traditionnellement un apport journalier de 600 à 2000 UI.

Pour l’hiver, vous pouvez même passer à 3000 UI afin de combler le manque de lumière.

Quelques outils supplémentaires

Certaines plantes sont très utiles en matière d’immunité.

Pour compléter votre trio gagnant, vous pouvez également y recourir.

Je pense notamment à :

  • La teinture-mère d’échinacée : 20 à 25 gouttes diluées dans de l’eau, 3 fois par jour en cures de 10 jours à renouveler tous les 15 jours. (Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 12 ans, ni chez les femmes enceintes ou allaitantes).
  • Le thym en infusion (3 tasses par jour).
  • Le ginseng que vous trouverez sous plusieurs formes : poudre, gélules, ampoules ou infusions. La consommation journalière ne doit pas excéder 2g par jour. Et pour profiter de ses bienfaits, la dose conseillée est d’environ 800 mg par jour.
  • L’extrait aqueux de pourpier a démontré son efficacité contre les virus grippaux8. On peut s’en procurer facilement sous forme de feuilles fraîches ou séchées (en herboristerie) ou en gélules, généralement dosées de 200 à 250 mg, pour un prix modique (par exemple sur ce site : https://www.phytomoinscher.com/pourpier-acidegras-omega3-550-1.html).

Enfin, n’oubliez pas que les personnes dont l’immunité est mise à mal ont toutes un profil similaire :

  • elles ne respectent pas les règles hygiéno-diététiques basiques comme une alimentation saine et une activité physique régulière ;
  • elles laissent un stress important s’installer et il devient chronique ;

Alors vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Avez-vous vos propres astuces à partager pour passer un hiver serein ?

0 0 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ETIENNE Luce EwansihA
ETIENNE Luce EwansihA
7 mois il y a

Pirola, pire au lit par gain de fonctions?

pranayama
pranayama
7 mois il y a

Il faut effrayer les gens pour qu’ils se fassent vacciner. Surtout que Mme Van Der Layen a signé un contrat avec Pfizer (325 millions de doses par an pendant 4 ans renouvelable 1 fois). Il faut bien écouler ces vaccins sinon ce serait de la perte. Ce sont ces politicards qui m’inquiètent, pas le virus. On a de tout temps été confronté à des épidémies saisonnières, mais le fait d’effrayer les gens donnent à nos dirigeants un certain pouvoir. Et c’est aussi l’occasion de faire des essais à grande échelle pour tester les nouvelles technologies qu’ils ont introduit dans ces… Lire la suite »

ALAYA
ALAYA
7 mois il y a

Arrêtez svp de diffuser des fausses nouvelles ça nuit à la réputation de ce site et risque même de vous entraîner devant la justice ! De quel variant parlez vous ? le virus lui-même n’existe pas (à part si vous nous apporter la preuve), c’est donc insensé de parler de variants !

Merci de votre compréhension.

--F-rançois-e--------------------------
--F-rançois-e--------------------------
6 mois il y a

-D’accord- avec vous. Nous sommes une belle équipe de personnes dites « à risque » (!) jamais vaccinées, jamais chez le médecin et jamais malades (70,77,83,90, 93 et 95 ans) Nous avons ajouté à nos habitudes en période de « crise de folie » de la propolis prise dans une cuillère à café de miel (vitamine D également). Nous sommes toujours sortis (courses, promenades etc.) et nous sommes toujours là Toutes les personnes que je connais et qui ont été piquées Pfizer ont eu le virus covid plus ou moins fort et je ne parle pas des effets secondaires plus ou moins graves (effets… Lire la suite »

Dubois monique
Dubois monique
6 mois il y a

Toujours de très très bons conseils
merci bcp pour tous ces judicieuses recommandations

Suivez-nous sur Facebook

5
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close