Le secret des athlètes pour revenir en course après une blessure - Nouvelle Page Santé

Le secret des athlètes pour revenir en course après une blessure

Chers amis,

Les injections de plasma riche en plaquettes (PRP) sont présentées comme une solution révolutionnaire et performante pour accélérer la guérison des douleurs d’origines inflammatoires.

Particulièrement prisé dans le monde du sport, que vaut vraiment ce traitement ?

Et surtout, est-il sans danger ?

Une solution de dernier recours, mais pas que…

Souffrir d’une inflammation des articulations est monnaie courante.

Loin de ne toucher que les personnes âgées victimes d’arthrite ou de rhumatismes, ce problème concerne aussi les sportifs, les personnes qui effectuent des tâches répétitives au travail, les personnes en surpoids, etc.

Ces blessures sont douloureuses, handicapantes et souvent très longues à guérir.

Parfois, les traitements traditionnels à base d’anti-inflammatoires échouent à résoudre le problème.

C’est alors qu’interviennent les injections de plasma riche en plaquettes (PRP).

Mais après une évaluation faite par un spécialiste (un rhumatologue par exemple), tout un chacun peut bénéficier de ce traitement en prévention si cela est jugé utile ou pour ralentir la progression de la maladie.

Le traitement est particulièrement efficace dans les stades précoces d’arthrose (grade 2 ou 3) et les résultats peuvent être consolidés par la répétition annuelle d’injections.

Les injections de PRP peuvent se faire dans le genou, la cheville ou la hanche, et permettent de retrouver une vie sans douleurs et des articulations plus mobiles.

Les sportifs de haut niveau y ont souvent recours pour revenir plus rapidement à la compétition suite à une blessure.

Selon plusieurs études1,2,3, ces injections sont particulièrement efficaces pour traiter :

  • Les tendinites du coude, du genou ou de l’épaule ;
  • Les blessures touchant le pied ou au tendon d’Achille ;
  • Les problèmes articulaires en général ;
  • Les hernies discales ;
  • Les douleurs liées à l’arthrose ;
  • Les problèmes ligamentaires ;
  • Les ménisques abîmés.

Du plasma riche en plaquettes, quèsaco ?

Le plasma fait partie de la composition du sang (avec les globules blancs et les globules rouges).

Sa particularité est d’être riche en plaquettes, ces cellules fabriquées par la moelle osseuse et jouant un rôle essentiel dans le processus de cicatrisation.

Elles viennent s’agréger au niveau du saignement et attirent les fibroblastes, des cellules spécialisées qui génèrent à leur tour un tissu cicatriciel.

On comprend alors aisément qu’il puisse être très utile en cas d’inflammations diverses, notamment chroniques.

Le plasma est prélevé à partir du propre sang du patient, c’est donc un moyen tout à fait naturel de soigner une blessure.

L’avantage est qu’il n’y a aucun effet indésirable suite à la réinjection de ce plasma concentré (concentration de plaquettes 5 à 6 fois supérieure à la production normale du corps) au niveau des zones douloureuses.

Les plaquettes libèrent des facteurs de croissance en grand nombre qui favorisent la prolifération cellulaire, la cicatrisation et la régénération des cartilages le cas échéant.

Longtemps réservée aux sportifs professionnels, cette thérapie est aujourd’hui accessible à tous et permet bien souvent d’éviter une opération en cas de blessure importante.

Entretien avec un vampire

Une de mes amies m’a avoué récemment avoir fait des injections de PRP mais dans un tout autre but que soulager des douleurs.

Elle a en réalité succombé à la mode du vampire lift, une technique employée en médecine esthétique et qui fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux.

Il s’agit là d’injecter du plasma riche en plaquettes mais cette fois par la voie sous cutanée afin d’obtenir une sorte de lifting du visage sans passer par la case bistouri.

Avec ce procédé, les cellules souches de la peau sont stimulées et la synthèse de collagène et d’élastine favorisée.

Je dois avouer que le résultat est plutôt convaincant. À l’évidence mon amie a pris un petit coup de jeune depuis ses injections.

Sa peau était plus lumineuse, moins marquée, reposée.

Pour pouvoir s’offrir cette cure de jouvence, elle m’a confié avoir profité d’un séjour en Belgique car le vampire lift est interdit en France.

En effet, l’article L. 1221-8 du code de la santé publique fixe de manière limitative ce qu’il est permis de préparer et de réaliser à partir du sang ou de ses composants. Dans la mesure où la préparation de PRP à des fins esthétiques ne figure pas sur cette liste, cette technique est interdite.

En dehors des aspects purement législatifs, plusieurs facteurs sont à prendre en compte avant de se lancer dans des injections de PRP à but esthétique.

Le plus important : Veillez à vous adresser à un médecin esthétique !

Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un acte médical qui peut avoir de graves conséquences s’il est mal réalisé (paralysie faciale, nécrose, infection, allergie, hématomes…).

Une esthéticienne, par exemple, n’a pas les qualifications requises pour des injections en PRP. Or, beaucoup proposent ce service à leurs clientes…

Enfin, pensez aux contre-indications.

Évitez les injections si vous souffrez d’allergies, d’un cancer, d’une leucémie ou d’une maladie auto-immune.

Abstenez-vous également si vous avez un traitement corticoïde ou anticoagulant.

Et vous, avez-vous déjà eu recours aux injections de PRP ?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

A bientôt,

Laurent des éditions Nouvelle Page

0 0 votes
Évaluation de l'article

Sources :

Merci de ne poser aucune question d’ordre médical, auxquelles nous ne serions pas habilités à répondre.

En soumettant mon commentaire, je reconnais avoir connaissance du fait que les éditions Nouvelle Page pourront l’utiliser à des fins commerciales et l’accepte expressément.

S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Dominique
2 mois il y a

J’ai de l’arthrose aux genoux, le gauche a reçu 3 doses d’acide hyaluronique il y a 4 ans, et il va plus ou moins bien, le droit me pose des problèmes, j’ai été voir un médecin sportif qui m’a également fait les examens d’acide, et il m’a parlé de cette injection de plasma si les séances de kiné ne donnaient rien. Tout pour retarder le placement d’une prothèse qui est loin d’être idéale. Le temps qu’on gagne permet à la science d’avancer

Bouvier
Bouvier
2 mois il y a

Pop pas rembourser par la sécurité sociale. Assez chers..

petitecurieuse2013
2 mois il y a

Infiltration PRP du GENOU en Belgique : coût 200 euros, juste le remboursement d’une attestation médicale (+- 20 euros) … pour un genou…

Infiltration à but thérapeutique….

Personnellement, j’ai subi cette infiltration fin janvier…. nous sommes début avril et je recommence à avoir petit -à-petit des problèmes de LIGAMENTS externes du genou: mon genou recommence à faiblir et à flancher, je dois remettre ma genouillère en tissu +- rigide pour le soutenir et éviter les entorses.

Faut-il une ou plusieurs infiltrations pour que cela agisse de façon pérenne?

Et combien de temps cela agit-il réellement?

MOULIAN
MOULIAN
2 mois il y a

D’ après mon médecin traitant, ce n’ est pas miraculeux !

Suivez-nous sur Facebook

4
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

Quel est votre profil énergétique ?

Découvrez votre personnalité énergétique et le type d'alimentation qui vous correspond le mieux.

Close